Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juin 2012 5 08 /06 /juin /2012 19:58

Je sais bien qu'il est plutôt d'usage de converser au sujet de l'éducation des enfants. Je laisse le soin de le faire aux personnes concernées. Parlons plutôt de ce qui me concerne de près et peut, peut-être un jour (je ne vous le souhaite pas) vous concerner : l'éducation de votre maman, ou de vos parents en général. Cela peut paraître abscons mais non, ne rigolez pas, cela peut arriver.

 

Tout d'abord, vous l'enfant tant désiré, tant aimé, devez démontrer et faire accepter que vous êtes un adulte capable de penser et de s'exprimer par lui-même. Le petit bébé qui chouine, qui réclame son biberon et qui est totalement dépendant, c'est bel et bien fini ! Vous n'êtes pas le prolongement de vos parents mais une entité à part entière, et, à ce titre, n'êtes pas dans l'obligation de leur ressembler. (ouf... ) Ne vous sentez pas redevables de ce qu'ils vous ont donné. Ils vous ont voulu et ont donc accepté le principe même de donner la vie à quelqu'un pour qu'il s'épanouisse et réussisse sa vie. On a un enfant à "soi" mais pas pour "soi" ! C'est peut-être ce qu'oublient certaines personnes...

 

Apprendre à dire non ! C'est la première règle. "Tu peux m'acheter ceci, tu peux m'acheter cela, tu peux me faire ceci et me faire cela..." Combien de fois ai-je entendu ces paroles ? Je n'aurais pas assez de mes mains et de mes orteils pour compter. Eh bien, non ! Je ne suis pas née pour servir ma mère en toutes circonstances. C'est un risque à se faire bouffer toute entière si je cède. Loin de moi l'idée qu'il ne faut pas lui faire plaisir. Il faut simplement que mon plaisir passe avant le sien. Je lui donne ce que j'ai envie de donner, pas ce qu'elle veut. Ce n'est pas pour cela qu'elle ne va plus m'aimer ou me renier. Je suis sa fille, est-il besoin d'en rajouter !

 

Ne pas céder au chantage affectif ! Cette deuxième règle découle de la première. Les "tu me déçois", "t'es vilaine", "je ne t'ai pas éduqué comme cela", ou "je ne t'aime plus", ça ne fonctionne pas. Jouer sur la corde sensible, c'est vil et malsain et pourtant certains s'y adonnent à coeur joie sans pour autant s'en rendre compte. Rentrer dans ce jeu, c'est se faire prendre au piège dans un engrenage dont on ne sort jamais. On en finit par s'oublier et ne penser qu'à l'autre. C'est un exercice difficile mais il faut apprendre à se détacher. Il en va de votre bien-être et du bien-être de la personne concernée.

 

Ecouter ses problèmes mais lui faire comprendre que vous avez les vôtres aussi, qui ne sont pas moins importants ! Elle a son passé, vous, le vôtre. Le dialogue, c'est 90 % d'écoute. C'est compliqué lorsque vous êtes face à quelqu'un qui n'est tourné que vers sa personne. Il faut lui faire accepter de vous écouter aussi, ce qui est parfois mission impossible. Si tel est le cas, tant pis, il y a tellement de personnes autour de vous sur qui vous pouvez compter.

 

Accepter qu'elle ne changera pas ! Elle a un âge certain et a sa vie plus derrière elle que devant. Pour vous, c'est le contraire ! Si elle n'a jamais fait de travail sur elle, ou ne s'est jamais remise en question, elle ne le fera pas maintenant. Il faut parfois apprendre à faire le deuil de certaines choses, et des relations que vous auriez pu avoir. C'est comme cela, mais ça ne vous empêchera pas de vous construire. On se fait plus de mal à vivre dans l'attente de choses qu'on n'aura pas. 

 

Demander lui de s'exprimer clairement plutôt que de suggérer les choses ! Elle est là, vous regardant avec ses yeux doux, en vous disant : "Oh zut, l'ouvre-boîte ne fonctionne plus. Il faudrait en acheter un..." Quelqu'un qui ne connaît pas l'oiseau pourrait ne pas y prêter attention, mais quand on a des années de pratique, on sait très bien ce que cela veut dire. Eh oui, mais non, cela ne fonctionne pas.

- Hein, quoi ? Qu'est-ce que tu veux dire ? 

- Il faut un ouvre-boîte.

- Oui, et ?

- Ben j'irais en acheter un demain.

- Ah, je comprends mieux comme ça. 

Ce petit dialogue ne signifie peut-être pas grand chose pour vous mais il veut en fait dire tellement. Entre dire, "il faut un ouvre-boîte" et "je vais acheter un ouvre-boîte", cela n'a pas le même sens dans sa tête. Plutôt que de rester sur un non-dit suggestif de quelque chose, je préfère lui faire expliciter clairement pour qu'elle comprenne que je perçois bien sa manière de faire. 

 

Ne pas se sentir affectée par sa jalousie pas vraiment dissimulée ! Vous venez de passer un super week-end, ou de superbes vacances, et quand vous rentrez, vous avez le droit aux habituelles jérémiades : je ne me sens pas bien, je suis fatigué, j'ai mal ci, j'ai mal ça... Oui, elle a des problèmes de santé mais bon, cela ne doit pas vous empêcher de prendre du bon temps et de vous faire plaisir. Variante : vous allez partir et elle ne se sent pas bien. Partez quand même sauf si les signes de détresse vitale sont évidents mais généralement, ce n'est pas le cas, évidemment. 

 

Savoir lui faire plaisir tout en se faisant plaisir ! Il n'est pas question de se conduire comme une peau de vache avec sa mère tout de même, le tout c'est que chacune y trouve son compte à l'instant T. Mais, dans ce cas de figure, c'est vous qui avez décidé, ce qui n'est pas pareil.

 

Bref, aimer les autres, c'est aussi savoir imposer des limites. Ce n'est pas parce qu'on laisse à une personne le droit de tout, qu'on montre qu'on l'aime, bien au contraire. Cette situation n'est pas forcément saine dans le sens où les rapports sont sensiblement inversés mais en s'imposant un cadre, on se préserve.

 

Comme on dit : "Aide-toi, et le ciel t'aidera !"

Partager cet article

Repost 0
Published by tinotinoblog - dans Réflexions
commenter cet article

commentaires

Maître Mistinguette 08/06/2012 21:17


En fait ça ressemble vraiment à l'éducation d'un enfant ! savoir dire non, se rappeler qu'on a aussi le droit d'avoir une vie, etc... ce sont des choses utiles pour être parent aussi. Comme quoi,
1/ ta maman est restée enfant 2/ elle t'aura au moins servie à te préparer à être maman à ton tour !!!

tinotinoblog 19/06/2012 11:08



Oui et non car c'est surtout pour se préserver soi qu'il faut respecter ses règles à mon sens, sinon, on se laisse bouffer. Dans ces conditions, je ne prépare pas son avenir mais le mien. Je
pense qu'avec mon propre enfant, ce sera différent même si j'aurais eu un petit entraînement...



Présentation

  • : Le blog de Tinotino
  • Le blog de Tinotino
  • : Comment décrire ce qui est indescriptible ? Allez vous promener au gré de ma plume, en espérant que celle-ci réussisse à vous emmener avec elle !
  • Contact

Recherche

Archives