Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 février 2012 7 26 /02 /février /2012 10:37

Le dégoût... Un sentiment? Un état d'esprit ? Un peu des deux peut-être voire même sûrement !

 

Que pensez d'une institution que vous aviez à coeur de servir et pour laquelle vous aviez tant investi quand celle-ci n'a d'autre retour que de vous remercier gentiment parce que vous ne rentrez pas dans les cases fonction d'un seul critère? (courir) Il y a de quoi rendre les gens aigris et écoeurés. L'injustice de la justice administrative ! Réserviste, gendarme adjoint puis sous-officier, tout ceci ne représente rien face à la rigidité des textes qui décrètent que tel ou tel autre critère fasse office de barrière insurmontable afin de poursuivre une logique de carrière commencée 10 ans plus tôt. Bienvenue dans ce monde où peu importe votre manière de servir, peu importe que l'on vous ait félicitée, peu importe que l'on vous considère comme un bon élément.

 

Certaines voies sont impénétrables...


La flamme progressivement s'éteint, la bougie s'est entièrement consumée, laissant entrevoir l'obscurité et ses affres.

 

Un navigateur, pour garder le cap, se sert de ses instruments de bord, d'une boussole, d'une carte et du gouvernail de son embarcation. Il doit atteindre un objectif, et sans eux, n'y parviendrait certainement pas. En transposant cela dans d'autres domaines, il s'avère que ce principe se retrouve dans chaque chose. Sans idée directrice, sans but à atteindre, ni moyens, difficile est la route. Parfois, un changement de cap impose de replanifier tous ses projets ainsi que les moyens à mettre en oeuvre pour y arriver. Cependant, le sens du vent, les marées et les divers courants imposent des contraintes qu'il ne peut maîtriser. Il doit sans cesse s'adapter, être vigilant et essayer de s'imposer face à Dame nature qui se joue bien de lui. Il lui faut garder la tête froide et rester humble sans jamais pourtant faiblir. Et, un jour, il y arrivera finalement, parce qu'il l'a voulu et a su garder la tête sur les épaules. Il se rappellera de ses aventures en se remémorant ses galères et se dira que cela en valait bien la peine et que ce qui devait être, a été. Pour l'heure, il se bat contre les éléments, en essayant de ne pas se laisser emmener pas la déferlante de colère qui semble vouloir mener son navire. Un jour, il profitera du calme lorsque la tempête aura fini de faire son office.

 

Il en est de même dans la vie de tous les jours : il y a ce que l'on veut, ce qu'on l'on maîtrise, et ce que l'on ne maîtrise pas. Le destin se joue bien de nous à l'image de la grande bleue face au navigateur. Il nous impose de nous remettre en question à chaque instant, nous astreignant à vivre des moments parfois difficiles, parfois heureux. Il nous déstabilise parfois aussi, faisant de nous de parfaits équilibristes, ou jongleurs. Serait-on dans un cirque? Se donne-t-il pour mission de nous divertir en mettant un peu de piquant dans nos vies ? Comme un fauve tournant dans sa cage, il nous faut le dompter, apprendre à le connaître, éviter ses morsures ou les parer. Il se joue de nous, jouons avec lui. Méfions-nous de lui, mais acceptons-le tel qu'il est.

 

Et de l'obscurité renaîtra la lumière...

Partager cet article

Repost 0
Published by tinotinoblog - dans Réflexions
commenter cet article

commentaires

DeCleec 04/03/2012 12:37


Il est aussi des tempéraments qui préfèrent se laisser porter, dériver sereinement au fil de l'eau jusqu'à rencontrer une crique accueillante ou une plage qui fait plus envie que
les autres. J'ai comme dans l'idée que cette optique n'est pas la tienne, trop déterminé le hamster !


Si c'est la condition pour un retour à la zénitude, je te souhaite de retrouver bientôt un cap motivant. Je ne doute pas que ce soit le cas sous peu, l'avantage des caractères opiniâtres étant
qu'ils révèlent leur valeur dans les tempêtes, pas vrai ?

tinotinoblog 04/03/2012 18:43



Maître mot : rester Capitaine de son navire en toutes circonstances ! L'expérience du marin fait que la navigation est plus aisée même en mers inconnues.



claiiireb 04/03/2012 10:53


ce qui t'est arrivé est tellement injuste... je ne comprends pas les standards imposés qui ne tiennent absolument pas compte des compétences, mais qui adoubent le physique plus que le
mental. 


une honte. 


En tous les cas, tu en sortiras grandie et plus forte. même si j'imagine que tourner complètement la page est quand même pas si facile. En tous les cas, je me dis que n'importe quel employeur qui
te récupère va y trouver son bonheur :D

tinotinoblog 04/03/2012 18:40



Je pense qu'en matière de critère physique, c'est quelque chose qui t'a aussi touchée dans l'un de tes projets de carrière. C'est ce qu'on appelle la justice adminsitrative : tout le monde doit
rentrer dans les mêmes cases avec les mêmes critères pour plus de justice... Ben voyons, sauf que quand on a le pied dedans, je trouve cela encore plus injuste. Ils parlent de rapprochement
police-gendarmerie souhaitable ou PAS, mais de ce point de vue, de part du statut militaire, ce n'est pas le cas. Ils sont titularisés au bout d'un an compte-tenu de leur manière de servir, pas
en gendarmerie...


Aussi tourner la page m'est difficile mais se fait le temps passant. J'ai toujours un pincement au coeur quand j'y repense parce que je voulais être gendarme, je l'étais et patatras. La fin d'un
rêve, d'une vocation mais je vais profiter de l'expérience acquise ailleurs c'est un fait, et toujours au service des autres. On ne se refait pas!



Présentation

  • : Le blog de Tinotino
  • Le blog de Tinotino
  • : Comment décrire ce qui est indescriptible ? Allez vous promener au gré de ma plume, en espérant que celle-ci réussisse à vous emmener avec elle !
  • Contact

Recherche

Archives